P2P : nouvelle campagne de sensibilisation

Nous apprenons que dès ce début d'année le ministère français de l'industrie, en collaboration avec les fournisseurs d'accès à Internet et l'Industrie du disque vont pour la première fois, en France, utiliser les réseaux d'échanges pour la diffusion d'avertissements auprès des adeptes du téléchargement illégal.

100000 vrai-faux fichiers d'artistes connus vont se retrouver en échange sur le reseau P2P et à la place du morceau choisit les utilisateurs auront le bonheur d'entendre le message suivant :

"Bonjour,

Ceci est message d'information du ministère délégué à l'Industrie. Vous venez de tenter de télécharger un fichier musical protégé. Ce faisant, vous faites courir des dangers non seulement aux artistes et à l'industrie musicale, mais aussi à vous-même: vous pouvez facilement être identifié et poursuivi devant la justice par les ayants droit; vous risquez aussi d'attraper un virus informatique.
Pour profiter de la musique en toute liberté, il existe des solutions de téléchargement légales et sans risques. Alors pourquoi continuez-vous à vous exposer."


Si vous le souhaitez, vous pouvez entendre ce message en téléchargeant le présent sur le réseau eDonkey
ed2k://|file|arielw.mp3|1352238|0C902D42E81283C66EA695060C19A073|/|sources,195.245.244.193:3000|/

On peut dores et déjà se poser des questions quant à l'interêt d'une telle démarche. La très grande majorité des contrevenants sait que ce qu'elle fait est absolument illégal, au sens strict de la loi (mettre à disposition des fichiers dont on a pas l'autorisation de les diffuser, est illégal).

De plus, souvenez vous des premières campagnes de la RIAA sur KaZaA à son époque de gloire : des fichiers musicaux 'fakes', qui contenaient une partie de la chanson en boucle, ou bien un son inaudible (quoi qu'on pourrait qualifier certains artistes de fakes dans cette définition, mais c'est là un autre débat). Quelle en a été le résultat ? L'abandon du réseau de Sharman Networks, et la popularisation du réseau décentralisé eDonkey2000, grâce notamment au logiciel eMule.

À l'heure actuelle, c'est le réseau eDonkey2000 qui est le plus en vogue (le serveur de Razorback, bien qu'il ait été mis en place en collaboration avec Ratatium.com afin de proposer une plateforme de téléchargement distribué alternative aux traditionnels HTTP et FTP, comptabilise presque 1 Million d'utilisateurs simultanéments mis en relation), mais d'autres réseaux sont encore tapis dans l'ombre, bien que connu d'une majorité d'entre vous, comme par exemple BitTorrent. Connaissant le mode de diffusion de BitTorrent, on est donc en droit de se demander si, une pullulation de fichiers faussés sur le réseau eDonkey2000 qui ne serait pas endiguée, ne sonnerait pas le glas du dit réseau, et un futur encore plus radieu pour le sus-cité, à savoir, BitTorrent.

Source : Matbe.com
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
36 commentaires
    Votre commentaire
  • Markus@IDN
    Vraiment du nimporte quoi! Et je parie que le fichier contient un petit troyen...
    0
  • jun
    Contrairement à kazaa, sur le réseaux edonkey se retrouve une grande communauté, je ne pense pas que le réseaux edonkey subira les mêmes désagrement que le réseau kazaa.

    Qui plus est le réseaux edonkey est open source, j'imagine que déjà quelque personne doivent bosser sur un systeme de filtre ou bien un autre....
    0
  • Atil_the_retour
    mais c'est de la tromperie sur la marchandise ! :ptdr:

    =========:plié:=========
    0