LulzSec annonce sa mort

Le compte Twitter de LulzSecLe compte Twitter de LulzSec

Les hackers de LulzSec ont annoncé samedi soir la fin de leurs activités après une campagne de cinquante jours. Ils auront montré la vulnérabilité de nombreux systèmes informatiques, comme ceux de la CIA ou Nintendo.

C’est une nouvelle fois depuis leur compte Twitter que le collectif de pirates LulzSec a fait part de sa décision d’arrêter son entreprise de piratage. « Nous sommes Lulz Security et ceci est notre message final » a annoncé samedi soir le groupe. « Ces derniers 50 jours nous avons perturbé et mis au jour des entreprises, des gouvernements, souvent la population générale elle-même (...), juste parce que nous le pouvions », a indiqué LulzSec dans la foulée, justifiant son activité par « l'excitation pure, ininterrompue, chaotique, de l'amusement et de l'anarchie ». 

50 jours de piratage

Ils appellent ainsi à poursuivre leur démarche « AntiSec » de manière à montrer les failles de sécurité des systèmes informatiques de grandes entreprises ou institutions publiques. Vendredi, l’un de leurs derniers faits d’armes avait été de publier des documents issus d’un site Internet de la police d’Arizona, de manière à protester contre la loi en cours sur l’immigration dans cet état des États-Unis.

Parmi les différentes actions menées durant les cinquante jours de l’existence de LulzSec, on retiendra les attaques contre Nintendo, Sony, Fox, les sites du FBI, de la police britannique, du gouvernement brésilien ou encore de la CIA. Un des membres du collectif, Ryan Cleary, avait été arrêté le 20 juin dernier.

Découvrez notre match au sommet : Anonymous vs LulzSec

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
3 commentaires
    Votre commentaire
  • nemesis67
    Ryan Cleary a dû négocier la dissolution du groupe en échange d'un allègement de peine.
    0
  • shooby
    on serait prêt a vendre père et mère pour un allègement de peine
    0
  • Anonyme
    Ryan Cleary va maintenant être recruté par les services comme le FBI*
    0