Deux minutes pour pirater un MacBook Air

picto mbaDeux minutes. C’est le temps qu’il a fallu aux participants d’un concours de hacking pour contourner les protections du système d’exploitation d’Apple sur un Macbook Air.

À ses côtés, deux machines sous Windows ont également cédé aux attaques, mais ont toutefois résisté plus longtemps…

Une faille restée secrète

Voilà un bien triste record qu’Apple peut ajouter à son tableau de chasse. La sécurité de Mac OS X, qui est pourtant réputée pour être excellente, s’est vue mise à mal il y a quelques jours lors d’un concours de hacking, comme le rapporte le Washington Post. Le concours se déroulait en deux étapes, sur trois machines : un Vaio, un Fujitsu U810 et un MacBook Air. Le principe était de parvenir à lire un fichier protégé sur le disque dur de chacune des machines.

La première étape a consisté à exploiter une faille de sécurité sur chacune des machines. Surprise, aucune d’entre elles ne s’est laissée pénétrer, lors de ces premières attaques. Vient alors la deuxième étape, où les utilisateurs ont eu un accès physique aux machines. Les choses ont été cette fois bien différentes, puisque toutes ont ouvert leurs portes aux participants en quelques instants, la première étant le MacBook Air d’Apple, et c’est un certain Charlie Miller. Ce jeune homme n’est pas un anonyme pour Apple, puisqu’il est connu pour être un des pionniers du piratage de l’iPhone.

Le gagnant de ce concours s’est donc vu remettre le premier prix de 10 000 dollars, à la seule condition qu’il s’engage à ne pas dévoiler publiquement la méthode qu’il a utilisée pour contourner les protections de Mac OS X.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
11 commentaires
    Votre commentaire
  • metalslug3r
    Bof...
    encore une fois, cela prouve simplement qu'on ne peut rien contre un individu compétent connecté en local.
    0
  • nquere
    et aussi que le fait de ne pas difuser la faille va permettre de la laisser ouverte...
    0
  • fr78
    Voilà bien un article inutile, ou juste bon à polémique. Tout le monde sait que n'importe quelle machine est "hackable" si l'on a un accès physique.
    Le minimum étant que les algorithmes permettant de crypter les mots de passe sont réversibles. Ou alors attaquables par force brute, mais là il faut du temps.
    Tout l'intérêt de ce genre de concours est de voir s'il est possible de hacker une machine à distance, depuis le web par exemple. Donc, juste avec quelques protocoles réseau ouverts. Car c'est le mode de diffusion des virus.
    J'ai juste une inquiétude. J'espère que la méthode trouvée pour hacker Mac OSX ne sera jamais exploitable par un virus...
    0