Le nouveau MacBook Pro déjà victime d’un « GPUGate »

Les premiers MacBook Pro équipés de la Touch Bar sont arrivés cette semaine chez les premiers acheteurs américains. Mais certains ont remarqué, peu après le déballage de leur machine flambant neuve, des problèmes plus ou moins graves concernant la carte graphique, et plus globalement la stabilité de l’ordinateur. Un souci suffisamment inquiétant pour que certains le qualifient déjà de « GPUGate ».

Le nouveau MacBook Pro 15 pouces, dont la livraison a commencé quelques jours avant le modèle 13 pouces, embarque une puce graphique Radeon Pro 450 (améliorable en 455 ou 460), avec un minimum de 2 Go de mémoire dédiée. Cette carte, censée fournir à l’ordinateur suffisamment de puissance pour des traitements en tous genres, souffre donc de bugs d’affichage dont l’explication n’est pas connue, comme le montre un utilisateur des forums de MacRumors. Ces problèmes apparaissent aléatoirement, peuvent durer plus ou moins longtemps, et sont suffisamment gênants pour empêcher un bon usage de l’ordinateur. Les différentes manipulations classiques pour vider la PRAM et remettre la configuration du matériel à zéro n’y changeront rien.

L’expression « GPUGate » n’est pas nouvelle concernant les MacBook Pro. De nombreux modèles pré-2010, qui étaient à l’époque équipés de puces NVIDIA, ont également connu de nombreux problèmes de puce graphique qui avait tendance à rendre l’âme de manière prématurée. Forcément, le spectre de ces MacBook fragiles semble planer de nouveau sur cette gamme de 2016, d’autant que les premiers modèles 13 pouces semblent également souffrir de problèmes plus ou moins graves dès la sortie de la boîte, comme en témoigne un rédacteur du site américain Gizmodo, qui a dû renvoyer sa machine en réparation à peine après l’avoir déballée.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire