FutureMe.org, ou comment les mails parcourent les ages...

Il peut y avoir certains aspects de la vie qui nous poussent à agir de manière parfois incompréhensible aux yeux de notre prochain.
D’une manière que parfois nous-mêmes nous n’arrivons pas à comprendre, mais que nous adoptons malgré tout.
Aujourd’hui, nous allons étudier le cas du site FutureMe.org qui vous permet d’envoyer des e-mails... dans le futur !
La peur de vieillir ? La nostalgie des bons vieux souvenirs ? Tentons donc de comprendre ce qui motive les auteurs de ce site...

Retour vers le futur des mails

Reprenant le principe assez connu maintenant d’une capsule temporelle, dans laquelle nous mettrions toute sorte d’objets, de dessins et de textes relatifs à notre époque pour ne l’ouvrir que dans 10 000 ans, FutureMe.org vous propose d’envoyer un e-mail à vos proches, à vos amis, à votre famille, ou encore à vous-même dans 1 mois, 6 mois, 1 an, 10 ans ou même 30 ans.
Un concept bien étrange, mais qui semble déjà faire parler de lui dans le bon sens auprès de certaines personnes.
«Les gens ont toujours souhaité envoyer des messages dans le futur », «En un sens, c’est un geste d’optimisme.» explique Matt Sly, 29 ans, créateur du site FutureMe.org il y a maintenant quatre ans.
Une bien étrange pratique qui, bien qu’originale, rend compte d’un certain phénomène qui prend la société pour une raison que nous ne n’auront pas la prétention de pouvoir déterminer.

Accéder au site FutureMe.org

Source : Informanews
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
7 commentaires
    Votre commentaire
  • Ikkei
    Je trouve ça très poétique... :-)

    Par contre, cela suppose que la personne ait toujours le même mail dans 30 ans, et que ceux-ci aient toujours la même forme (nom@site.domaine). C'est beaucoup moins sûr déjà... :-(
    0
  • Twiggy38@IDN
    Un système de portabilité sera mis en place. Il est nécessaire pour certaines adresses mails de garder les mêmes (entreprises, gouvernements, etc...) : tu imagines la razzia si on venait à changer (gens qui acheteraient plein de noms de domaine et les revendraient ensuite) ?

    Mais je ne vois pas pourquoi le format changerait, les possibilités sont infinies. Ce qui n'est pas le cas pour les adresses IP et les plaques minéralogiques des voitures (d'où les futurs changements : IPv6 et plaques européennes).

    On a pas cette restriction pour les mails donc ça ne devrait pas changer même à très long terme (sauf si une révolution fait que l'on recrée totalement internet bien sûr).
    0
  • Ikkei
    En fait, en parlant de changement, je parlais autant d'un hotmail.com qui devient hotmail.mail (type de changement majeur qui peut être pris en compte par future.me assez facilement), que d'un kikoolol.fr devenu houbahouba.eu par la volonté du type qui s'occupe de ce site - et là, vu la masse que représente le net, je doute que futureme.org puisse gérer tout ce qui passe par la tête des semi-pros/particuliers. Mais imaginons que tout ça puisse se gérer...
    Je parlais aussi de chaque personne qui décide du jour au lendemain de changer de mail, tout simplement, comme on le fait quand on n'aime plus une boîte - "à tous mes potes : je quitte voila.fr, maintenant mon mail c'est spacenet2000@gmail.com". Là, la portabilité trouve sa limite...

    Pour le format, effectivement il peut être maintenu ; mais si je parierai sans problème pour une stabilité à 5 ou 10 ans, sur 30 (2035 donc), j'avoue ne pas avoir d'avis.

    J'avais aussi lu pas mal de chose sur "internet 2" (dont le fer de lance est le web sémantique et son fameux langage ontologique), prévu pour les alentours de 2010-2015 (voire un peu plus). Je ne sais pas si cette révolution annoncée de la compréhension de l'information ne pourrait pas conduire à un changement profond de la structure du net - mes souvenirs sont assez flous à ce sujet et c'était extrêmement technique.
    Tu me diras, on verra bien... :-P
    0