Mars : La Nasa confirme la possibilité de formes de vie passées

Sur le sol martien, le robot Curiosity a découvert du soufre, de l’azote, de l’hydrogène, de l’oxygène, du phosphore et du carbone. Autant d’éléments chimiques clés pour l’apparition de la vie.

Depuis l’atterrissage de Curiosity sur Mars en août 2012, les révélations n’étaient pas fracassantes, la Nasa se contentant de publier des photos capturées par le robot au compte-goutte malgré un excellent sens de la communication. Les premières découvertes majeures pourraient cependant avoir été faites concernant la présence de vie, présente ou passée, sur Mars.

Curiosity a en effet découvert sur Mars des échantillons de roche contenant divers éléments qui indiquent que Mars a pu, il y a longtemps, avoir accueilli des micro-organismes. Pour Michael Meyer, chef du programme d’exploration martienne, la réponse est claire : « Une question fondamentale pour cette mission est de savoir si Mars a pu accueillir un environnement habitable. De ce que nous savons, la réponse est oui ». L’échantillon analysé contient en effet différents éléments qui, contrairement au reste de la surface de la planète, ne sont pas extrêmement oxydés, acides ou salés. « L’ensemble des éléments chimiques identifiés dans cet échantillon est impressionnant et suggère des couples tels que les sulfates et les sulfures qui indiquent une éventuelle source d’énergie chimique pour des micro-organismes », affirme Paul Mahaffy, responsable de l’analyse des échantillons martiens.

Néanmoins, l’agence spatiale américaine précise que si ces échantillons indiquent une possible vie, il aurait eu lieu il y a bien longtemps, sur une Mars « antique », l’ensemble de la planète étant désormais recouvert de matériaux bien moins propices au développement de formes biologiques.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire