Voici comment l’eau modifie la surface de Mars

Cela fait déjà quelque temps que la NASA a confirmé la découverte d’eau à l’état liquide sur Mars, mais jusqu’à maintenant, elle n'avait pas réussi à observer clairement les mouvements de ladite eau sur la planète rouge. C’est désormais chose faite, grâce à une découverte simple : l’eau sur Mars est en ébullition à cause de la basse pression sur la planète. Ainsi, les déplacements d’eau à la surface de la planète ont surtout lieu sous forme de vapeur.

C’est en laboratoire que la découverte la plus importante a été faite par un groupe de scientifiques, qui a publié ses résultats dans la revue Nature Geoscience. Ils ont reproduit les conditions de Mars en laboratoire dans un espace confiné, notamment la pression atmosphérique très basse de la planète, et y ont introduit un cube d’eau pour observer son comportement. Si le cube a progressivement fondu, comme prévu, l’eau à l’état liquide s’est mise à bouillir à température ambiante à cause de la pression très basse. Les scientifiques ont alors observé que l’ébullition était suffisamment puissante pour transporter des molécules d’eau, mais aussi de la poussière et des débris alentour.

« La pression atmosphérique de Mars est très basse en comparaison de celle de la Terre », explique Susan Conway, co-autrice de l’étude. « Cela signifie que l’eau bout à une température bien inférieure à celle nécessaire sur Terre. À la surface de Mars, la pression est de 5 à 10 millibars, ce qui veut dire que l’eau bout quelle que soit la température », le sel présent naturellement dans l'eau agissant comme un antigel pour contrer les basses températures. Cette réponse apporte également la solution à une précédente question concernant Mars : si l’eau s’y trouve constamment en ébullition, pourquoi n’y observe-t-on pas de geysers et autres dégagements de vapeurs ?

La réponse est simple : ces dégagements de vapeur existent bel et bien sur Mars, mais sont très lents et difficiles à observer. En outre, une observation satellite de Mars pendant une saison entière a permis de mettre en lumière ces dégagements de vapeurs, ainsi que les changements qu’ils opèrent sur la surface de la planète. En effet, l’expérience en laboratoire a permis de démontrer que l’ébullition de l’eau suffisait à causer des déplacements de poussière et de débris, dont les effets ont pu être observés sur Mars à plusieurs reprises.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire