Une nouvelle mémoire dans les futurs processeurs Intel

Un wafer d'Atom La mémoire cache des processeurs est un point important dans ses performances, mais sa capacité a toujours été très limitée : même les derniers modèles actuels dépassent rarement 6 Mo de mémoire cache alors que 4 Go de mémoire vive devient la norme. Une des raisons de cette limitation vient du coût de la mémoire en question : elle nécessite beaucoup de transistors. Pour un bit de mémoire cache classique (SRAM), il faut généralement 6 transistors (voire 8 dans le cas de l’Atom) et les transistors sont comptés dans un processeur (plus il y en a plus le processeur est onéreux).

Intel a pourtant trouvé une technologie intéressante qui permet de produire de la DRAM (la technologie de mémoire vive classique) qui fonctionne avec seulement 2 transistors et qui n’a pas besoin de condensateurs. Avec cette mémoire, qui en plus semble rapide, les fondeurs seraient donc capables de multiplier par trois la capacité de la mémoire cache pour une surface physique identique, ce qui serait une aubaine pour les performances.

Intel devrait intégrer cette mémoire dans certains de ses prochains projets, en complément d’une mémoire cache classique.