Trop de tchat nuit au travail

FaceTimeFaceTimeSelon une étude de FaceTime Communications, un quart des employés a déjà utilisé la messagerie instantanée comme moyen de transmettre des informations professionnelles secrètes (finances, mots de passe, plans, etc.) à des personnes extérieures à son entreprise.

FaceTime illustre son argumentaire alarmiste par l’exemple de... Jérôme Kerviel.

Le mauvais exemple Jérôme Kerviel

Windows Live MessengerWindows Live MessengerFaceTime, qui édite des solutions de sécurité en matière de messagerie instantanée, met en garde les entreprises envers leurs collaborateurs trop friands de messagerie instantanée. La société prend l’exemple de Jérôme Kerviel dont il apparait que les conversations en ligne ont peut-être contribué aux détournements pour lesquels il fait l’objet de poursuites. Celles-ci sont d’ailleurs toujours en cours d’étude.

Les employés ont tendance à penser que leurs conversations sur messagerie instantanée demeurent privées, mais FaceTime invite les sociétés à prendre des dispositions pour “veiller” sur tout ce qui peut s’échanger via ce mode de communication.

Il n’y a de toute façon pas que MSN et compagnie qui puissent nuire à une entreprise, il suffit de se rappeler les e-mails échangés (entre les pilotes Fernando Alonso et Pedro de la Rosa) dans le cadre de l’affaire d’espionnage entre McLaren et Ferrari l’an passé...

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
5 commentaires
    Votre commentaire
  • Anonyme
    bon bah maintenant reste plus qu à passer par un forum pour divulguer des infos secretes ha ha
    0
  • yom@n
    kuro59bon bah maintenant reste plus qu à passer par un forum pour divulguer des infos secretes ha ha

    ou par des petit logiciels simple d'utilisation et très efficaces qui crypte l'ensemble des conversations des messageries instantannées ;)
    0
  • benrachid
    mais je pense que c'est serieux. des informations très secrètes peuvent être divulguer par le biais de ce moyen (messagerie instantanée). je pense qu'on est ici en présence d'un dilemme: vie privée et sécurité des entreprises face aux actes litigieux de ses emplyés. il faut que les banques concilient entre ces deux éléments chose qui n'est pas facile.
    0