Microprocesseur souple : un pas de plus vers les appareils flexibles

La technologie vient de franchir un pas de plus vers les appareils flexibles. La véritable difficulté dans cette quête réside dans la fabrication des composants électroniques capables de se tordre.

Cette étape semble être à la portée de la technologie actuelle vu la récente réalisation d’un groupe de chercheurs en Belgique. En effet, les pensionnaires d’IMEC, un centre de recherche spécialisé dans la nanotechnologie, ont développé le tout premier microprocesseur flexible au monde. L’invention a fait l’objet d’une annonce à San Francisco, lors de la conférence International Solid-State Circuits au mois de février. Le microprocesseur a été fabriqué avec des semi-conducteurs organiques. Ces semi-conducteurs à base de carbone ont été imprimés avec des circuits sur du plastique très fin. Le tout possède une épaisseur de 25 µm.

L’équipe de recherche a été menée par Jan Genoe et Kris Myny. Le coût de production de ce microprocesseur serait le dixième de celui d’une puce ordinaire.