Microsoft toujours en chute libre sur les mobiles

Microsoft continue sa chute dans le secteur des mobiles. Depuis le lancement de Windows Phone 7, sa part de marché a chuté aux États-Unis de 38 %.

Si la société de Redmond doit être impatiente d’une chose, c’est bien du lancement du premier Windows Phone de Nokia. Ce téléphone représente presque le dernier espoir pour Microsoft de percer sur ce marché. 

Nokia à la rescousse ?

Il serait temps pour lui, tant le lancement en octobre dernier de Windows Phone 7 n’a pas été concluant en terme de vente. D’une part de marché de 8 % aux États unis sur le marché mobile au moment de la disponibilité de WP7, Microsoft est passé à un mince 5,8 % selon Comscore.

Le cabinet d’analyse pense que l’accent n’a pas assez été mis dans sa communication sur les différences de Windows Phone 7 par rapport à Android ou iOS. C’est ce que devrait faire Microsoft avec la mise à jour Mango 7.5 disponible à l’automne. Celle-ci annonce vouloir casser le principe du « un usage, une application » en rendant ces dernières plus perméables entre elles.