Ultimatum pour Microsoft

Infos-du-Net.comUn groupe de hackers australiens qui a pris contact avec ZDnet exige de Microsoft qu'il rende possible l'installation de Linux sur une X-Box sans la moindre bidouille. Il menace sinon de diffuser un crack permettant de jouer à des jeux piratés sans que la console ne soit "pucée".

Source : ZDnet.fr

Si Microsoft n'accéde pas à leur demande, ils clament en effet qu'ils dévoileront publiquement un moyen très simple de débloquer totalement la console de Microsoft. Le "totalement" implique que non seulement il sera possible d'utiliser Linux, ce qui en soi est déjà assez humiliant pour une console Microsoft, mais aussi des jeux piratés.

À la différence des solutions actuellement disponibles, aucun mod-chip n'est requis : il suffit d'une unique petite soudure pour valider le crack et d'exploiter ensuite une faille dans la gestion des sauvegardes. C'est d'ailleurs cette petite soudure qui empêche les crackers de toucher la récompense de 100 000 dollars offerte à qui trouvera un moyen de débloquer la X-Box sans mettre les mains dans le cambouis.

Sur chaque console vendu, on estime que Microsoft perd une centaine de dollars. Si la somme est inhabituellement élevée, le principe est commun à tous les fabricants du secteur : ils font toujours leur marge sur les royalties versées par les éditeurs de jeux vidéo, jamais sur le matériel.

L'intérêt de Microsoft n'est donc pas de faciliter les transformations de X-Box en LinuX-Box, mais ce serait encore pire si le grand public se mettait à pirater en masse les jeux au lieu de les acheter. Placée face à une telle alternative, la X-Box va avoir bien du mal à conserver le semblant de vertu dont elle dispose encore...