Microsoft fait bloquer Motorola aux USA

La guerre des brevets continue de servir les intérêts de Microsoft, qui a récemment obtenu l’interdiction de vente des téléphones Android de marque Motorola aux États-Unis. Rachetée ces derniers mois par Google, la marque refusait de s'acquitter des droits que lui réclamait Microsoft pour l’utilisation de certains brevets lui appartenant.


Ce sont 9 brevets qui sont concernés par cette affaire, portant notamment sur la possibilité d’inviter un contact sur un événement du calendrier, présente dans Android. Microsoft a déjà obtenu gain de cause auprès d’autres constructeurs, notamment Samsung, HTC, Acer, ou encore LG. Le différend qui oppose Microsoft a Motorola remonte à octobre 2010, et ce sont finalement les juges de l’International Trade Commission qui ont donné raison à la firme de Redmond.


Tous les terminaux mobiles de Motorola se retrouvent donc bloqués à la vente aux États-Unis : l’Atrix, le Backflip, le Bravo, le Charm, les Cliq, le Defy, le Devour, les Droid, le Flipout, le Flipside, le Spice ainsi que la tablette Xoom. Une situation qui pourrait ne pas durer longtemps, bien que la seule issue semble être que Motorola accepte de payer la somme demandée par Microsoft, ou que la marque retire les brevets concernés de ses téléphones.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire