Microsoft et Hollywood main dans la main pour lutter contre le piratage

Infos-du-Net.comDans la famille "le piratage sur internet c'est mal et il faut l'arrêter", je demande Microsoft, qui prévoit de protéger efficacement son prochain système d'exploitation Windows Vista contre la copie illégale de fichiers vidéos.

Le prochain système d'exploitation de la firme américaine vous permettra aisément de créer, partager et diffuser vos vidéos sur internet.
Mais la firme ne veut pas pour autant laisser ici une porte grande ouverte au piratage, afin de ne pas s'attirer les foudres de la MPAA qui n'y va pas de main morte en ce moment concernant la contrefaçon de ses oeuvres.

Windows Vista sera donc capable d'interdire l'accès à un fichier audio ou vidéo, et Microsoft travaille actuellement sur un système de contrôle numérique de sécurité qui serait même capable de désactiver la connection d'un ordinateur à un écran ou un téléviseur s'il est détecté que le fichier en cours d'utilisation est illégal.

Pour Microsoft, les ordinateurs vont devenir les prochains centres de diffusion multimédia permettant de diffuser du contenu de haute qualité à travers toute la maison et c'est donc la raison pour laquelle l'entreprise veut carresser Hollywood dans le sens du poil.

Microsoft affirme d'ailleurs que les PC ne seront pas les seuls outils à disposer de telles protections puisque les appareils portables, qui entrent eux aussi à grand pas dans le monde de la diffusion de contenu multimedia, seront hautement protégés contre le piratage à l'avenir.
La firme indique que le seul moyen pour les sociétés construcrices de ces appareils de supporter ce contenu haute définition sera d'accepter et d'intégrer ce genre de protections.

"la table est déjà mise" annonce Marcus Matthias, chef de produit de la division multimedia de microsoft, "Vous pouvez entrer et manger avec tout le monde, ou rester dehors et laver les voitures".

Derriere cette métaphore, Matthias explique clairement que ceux qui n'accepteront pas les protections numériques que l'industrie veut appliquer aux contenu vidéos devront tout simplement se passer de ce genre de contenus.

Hollywood n'a pourtant pas obtenu de Microsoft toutes les protections demandées par ce dernier.

Mais ces protections inquiètent de plus en plus les programmeurs et autres activistes numériques qui craignent qu'un tel niveau de sécurité n'empêche le développement amateur, ou pire, que cela interdise à l'utilisateur l'accès à certaines portions de son propre système.

Éspérons toutefois que la lutte contre le piratage dans laquelle autant d'acteurs s'engagent activement (de gré ou de force), ne déteigne pas sur notre liberté en tant qu'utilisateur final, comme certains le craignent depuis longtemps avec entre autres l'annonce de Microsoft de sa puce Palladium, par exemple.

Source : News.com