Facebook, nouveau terrain d'affrontement pour Google et Microsoft

Logo Facebook Facebook à le vent en poupe. Pas seulement auprès des internautes mais aussi chez les acteurs majeurs des IT qui se bousculent pour entrer dans son capital. Ainsi, le site web du Wall Street Journal, après avoir annoncé l’intérêt de Microsoft, révèle celui de son rival du moment : Google.

Facebook vaudrait 10 milliards de dollars

Facebook, deuxième site communautaire après MySpace, enregistre chaque mois plus d’un million de nouveaux connectés. Pour une affaire aussi juteuse, et plus précisément pour 5% de son capital, la société de Bill Gates serait prête à investir entre 300 et 500 millions $. Une somme qui n’effraie pas Google puisque le nouveau trublion de l’Internet pourrait s’aligner sur l’offre de son rival.

Microsoft revient à la charge

Quelque soit l’investisseur, c’est Facebook, revalorisé à hauteur de 10 milliards $, qui sortirait grand vainqueur de l’opération. Les dirigeants de Facebook, ont déjà fait preuve d’une grande patience en refusant l’an dernier des offres de rachat de Microsoft et Yahoo. Céderont-ils cette fois ci aux sirènes du roi dollar ?

L’analyse : Par le trafic qu’il génère, Facebook est une mine d’or potentielle pour qui veut développer une publicité ciblée. Selon l’analyste financier Cody Williard, interrogé par l’AFP, « Facebook aurait refusé des offres de rachat allant jusqu’à 8 milliards de dollars ». Dans tous les cas, les chiffres avancés dépassent déjà très largement les sommes jugées mirobolantes du rachat de MySpace (580 millions $ par NewsCorp) ou encore de Youtube (1,65 millard $ par Google).