Pour Microsoft les pirates sont en Poitou-Charentes

Microsoft dénonce le piratage en Poitou-CharentesMicrosoft dénonce le piratage en Poitou-CharentesSelon une étude réalisée par International Data Corporation (IDC) pour Microsoft, le taux de logiciels piratés en Poitou-Charentes est de 49 %. Bien au dessus de la moyenne nationale.

La France est d'ailleurs très forte à ce petit jeu, car cette moyenne est de 42 %, contre 26 % au Royaume-Uni et 27 % en Allemagne. Rien que pour le Sud-Ouest, le manque à gagner pour les éditeurs est estimé à 270 millions d'euros.

Difficile pour Microsoft d'expliquer cette percée dans la région. Le géant du logiciel botte en touche devant cette question : « En tout cas, je ne crois pas à la théorie des climats », explique Marc Mossé, directeur des affaires publiques et juridiques de la société, à nos confrères de Charente Libre.

Sur places, les pirates ont leurs propres hypothèses. « Il y aurait potentiellement plus de monde capable de craquer des programmes », justifie l’un d’entre eux en faisant référence aux écoles d’images d’Angoulême et à celles d’informatiques situées aux abords du Futuroscope. Pour contrer cela, Microsoft engage et gagne plusieurs dizaines actions en justice chaque année. Sans pour autant y constater d’effet sur le piratage.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
17 commentaires
    Votre commentaire
  • H-hich
    Presque 2 fois plus de contrefaçon qu'en Angleterre, c'est bien ca correspond à peu pres à la difference des prix des logiciels que j'ai constatés entre la France et l'Angleterre. Bon j'ai pas vérifié pour les produits Microsoft je l'avoue.

    Sinon le titre de la news est bien marrant :D
    2
  • the_gonzo
    Je propose un autodafé du dernier bouquin de Ségolène Royal pour que justice soit rendue.
    6
  • Anonyme
    C'est pourtant simple : mettez l'ensemble Windows 7 + Pack office 2007 à 100 euros tout ronds, et le piratage fondra comme neige au soleil.

    Parce que les vrais gens, au fond, quand on leur laisse le choix entre commettre un délit ou rester dans la légalité, ben... ils préfèrent rester dans la légalité. Et payer quand le prix est à leur portée.

    Pendant des années, les éditeurs de logiciel, MS en tête, ont voulu se goinfrer en pratiquant des tarifs rédhibitoires. Au point qu'installer sur son PC les seules applications de base, OS, suite bureautique, antivirus... représentait pour un simple particulier un investissement supérieur au prix du matériel...

    En outre, il est clair que MS a choisi sciemment, sans doute pour des raison de stratégie de monopole, de laisser circuler des millions de copies craquées de ses produits. Il ne doit pourtant pas être bine compliqué d'intercepter les faux numéros de licence à chaque connexion sur un site maison, et de verrouiller à distance la machine correspondante. Au lieu de ça, on laisse filer les fraudeurs en se contentant d'alimenter les statistiques. Pourquoi un tel laxisme ? Réponse :Parce que MS sait parfaitement qu'une répression massive provoquerait un rush des utilisateurs de PC vers linux et le logiciel libre.
    9