Les supercalculateurs lorgnés par Microsoft

Infos-du-Net.comSalon Supercomputing 2005, Seattle, Bill Gates fait un discours d'investiture remarqué. Entre confiance dans le présent et vision d'avenir, il annonce sa certitude que les superordinateurs vont se banaliser dans le milieu professionnel. Bien que venant de la part de quelqu'un qui avait déclaré en 1981 que "640 Ko de mémoire devraient suffire pour n'importe qui", l'information est à prendre avec du recul, elle traduit tout de même l'orientation que va prendre une des plus grosses sociétés au monde.

Conquête d'un nouveau secteur

Depuis le crash du marché des supercalculateurs au milieu des années 90, seules quelques compagnies leader construisent, sur mesure car liés à des usages bien précis, des monstres à la puissance se comptant en téraflops. Au vu du prix de la machine, les systèmes UNIX et notamment GNU/Linux ont été longtemps privilégiés pour leurs capacités réseaux et leurs faibles coûts. Mais une étude d'IDC promet une forte croissance du marché qui devrait passer de 6,1 milliards de dollars en 2004 à 7,6 quatre ans plus tard. Attiré par ces chiffres, Microsoft prépare une version de Windows server 2003 avec notamment le support d'un système de clusturing qui servira le High Performance Computing (Informatique à Haute Performance).

Pas de version définitive avant 2006, la compagnie de Redmond arriverait-elle trop tard dans ce monde où le modèle du logiciel libre a généré de sérieux concurrents ? Pas si sûr, depuis l'utilisation massive de puces Intel et AMD dans la construction des produits, on peut espérer voir arriver une machine dont l'acquisition tournerait autour de 10 000 $, rendant l'achat possible aux PME. Des PME qui sont souvent déjà sous Windows et donc forcément influencées pour le choix d'un futur OS server. Or la possibilité de réduire ses coûts de développement en recourant à de larges simulations informatiques est très tentante, d'autant que les outils deviennent aussi techniquement plus abordables, et la main-d'oeuvre qualifiée moins difficile à trouver.

Source : LesEchos
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
7 commentaires
    Votre commentaire
  • sux__
    Ca promet mais bon rien ne vaut un bon pc quantique ;)
    0
  • geloblackeagle
    Citation:
    "640 Ko de mémoire devraient suffire pour n'importe qui"


    euh.... tu parle de la mémoire cache j'espere....? :lol:
    0
  • derfull
    Citation:
    et la main-d'oeuvre qualifiée moins difficile à trouver.


    Ah bon !
    bah j'vais pouvoir prendre ma retraite alors ! :-D
    0