Surface devant le juge pour publicité mensongère sur le stockage

Un avocat américain a déposé plainte, mardi 13 novembre, contre Microsoft pour publicité mensongère. Il a lancé une class action contre la firme de Redmond.

Andrew Sokolowski, un avocat basé à Los Angeles s’estime lésé par la capacité de stockage de la Microsoft Surface et par les publicités mensongères de Microsoft. En effet, tandis que les caractéristiques annonçaient des capacités de 32 ou 64 Go, l’espace réellement libre pour l’utilisateur est de 16 Go pour la version 32 Go et de 48 Go pour la version 64 Go. La semaine dernière, Microsoft s’était exprimé, sur une page dédiée, sur la différence entre le stockage annoncé et le stockage réel : « Une part de l’espace disque de la Surface est utilisé par les applications incluses et par les fonctionnalités de Windows qui peuvent vous aider à protéger et à restaurer les choses que vous stockez sur votre Surface ».

Obtenue par Courthouse News Service, la plainte d’Andrew Sokolowski constate que « Microsoft sait, mais masque et refuse de révéler dans ses publicités, sa campagne marketing ou son matériel publicitaire, que le système d’exploitation Windows RT utilise environ 16 Go du stockage annoncé des tablettes Surface RT et que ces 16 Go ne sont donc pas un espace de stockage que le consommateur peut réellement utiliser pour stocker des fichiers après l’achat ».

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire