Amnesty International s’en prend à Google, Yahoo et Microsoft

Infos-du-Net.comCette fois-ci, l’organisme de défense des droits de l’homme n’y est pas allé de main morte. Après avoir longtemps porté un certain discrédit aux trois géants que sont Microsoft, Google et Yahoo, notamment à cause de leur politique de censure menée en Chine, Amnesty International accuse les trois entreprises d’avoir violé la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

Selon l’organisme, chacune des trois entreprises a facilité ou conclu un accord en vue d’appliquer la censure réclamée par le gouvernement chinois dans l’empire du milieu. Dans un rapport d’Amnesty International, il est mis en évidence que les trois géants ont manqué à leurs promesses publiques pour mieux s’implanter en Chine, et n’ont pas tenté de résister à la pression chinoise. L’organisme n’hésite pas à aller plus loin, affirmant que ce genre de comportement pourrait remettre en cause chacune des déclarations des trois sociétés, estimant qu’il pourrait tout aussi bien s’agir d’accord entre gouvernements et entreprises que de faits officiels. Enfin, Amnesty International affirme que tous les trois violent actuellement l’article 19 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, expliquant que tout homme doit se voir garantir une liberté d’expression.

Source : The Inquirer
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
7 commentaires
    Votre commentaire
  • T_A_O
    les debuts d'une pression ?
    d'un mouvement fort. ;-)
    0
  • julroy67
    C'est tout à fait normal qu'ils ont écouté le gouvernement, puisque chacun veut saisir une part du marché chinois le plus vite possible. Donc il n'ont pas le temps de se révolter contre le gouvernement.
    0
  • nem_
    Serait-il possible que la Chine puisse désormais se passer de ces trois sociétés à l'heure de son expansion ?? Ne semblerait-il pas possible qu'ils s'accordent entre eux pour que la Chine ne puisse pas les obliger à utiliser des filtres contre la liberté d'expression ?

    Bien évidemment, il reste plus facile de dire oui à tout et ne pas lutter, mais cela risque bien de se retourner contre eux un jour...
    0