Orange teste son univers virtuel

Come in my WorldMalgré une popularité qui tient plus du succès d’estime que de l’engouement général, Second Life continue de faire des émules. Ainsi, Orange se lance aussi dans le domaine particulier des univers virtuels, et mise cette fois sur la rencontre.

C’est ainsi qu’est né Come in my World, la dernière création des laboratoires d’Orange.

Discussions vocales uniquement

Come in my World se concentre donc sur la rencontre entre ses utilisateurs, qui sont ainsi représentés par des avatars virtuels. Il s’agit d’une sorte de rencontre entre Second Life et Meetic, à travers laquelle les discussions vocales remplacent les mails et autre chat en direct. Le service est pour l’instant en bêta, et n’est disponible qu’à une batterie de testeurs pour le moment. Il reste toutefois possible de s’inscrire à la bêta, dans l’attente d’une invitation...

Come in my World est donc un réseau de rencontre virtuel, qui prend des allures de Second Life. Celui-ci compte sur la voix des utilisateurs et le fait savoir rapidement : aucune fenêtre de chat n’est disponible. Pour communiquer avec les autres utilisateurs, il est donc obligatoire d’utiliser un micro et de faire entendre sa petite voix à tous. Les personnages virtuels sont eux aussi assez limités : pas d’avatars farfelus en forme de fée ou de dragon comme Second Life, simplement un personnage défini par le sexe, un pseudonyme et quelques paramètres basiques liés à l’apparence.

Come in my WorldCome in my World

Un pari risqué pour Orange ?

Le but de Come in my World n’est donc pas d’offrir une vie virtuelle à son utilisateur, mais bel et bien de servir de service de rencontres en ligne. Il ne s’agit donc pas non plus de s’éterniser sur le service, mais aussi et surtout d’aller à la rencontre, virtuelle comme réelle, des autres utilisateurs. La mode des mondes virtuels commence donc à s’étendre, et après le succès mitigé de Second Life, on peut encore se questionner sur l’avenir de Come in my World. De plus, le fait que l’anonymat ne soit que tout relatif au premier abord risque d’en repousser plus d’un. Peut-être une mesure volontaire au profit de rencontres sérieuses ?

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire