Les majors soupçonnées d’entente sur le prix de la musique en ligne

Infos-du-Net.comAlors que le prix moyen du téléchargement d’une musique dans notre belle France sur un service quelconque est de 0,99 euro, voici que les majors américaines, qui produisent la quasi-totalité des musiques disponibles sur ces services, se voient au centre d’une controverse à propos de ces mêmes prix.
Un procureur américain vient de lancer une enquête auprès des quatre majors de l’industrie de la musique afin de déterminer si le prix de gros de la musique a bien été fixé d’un commun accord.

Entre majors et pots de vins...

Aux États-Unis, une musique est vendue sur un service en ligne 0,99 dollar en moyenne.
Il y a quelques mois, Steve Jobs, propriétaire d’une des plus grandes plateformes de téléchargement iTunes Music Store, entrait en conflit avec les majors, qui voulaient faire augmenter le prix de gros des musiques en ligne (ce qui aurait inévitablement eu un impact sur le prix de vente final).
Selon lui, les majors de l’industrie de la musique devenaient trop gourmandes et avares, mettant en avant le risque que les utilisateurs préfèrent alors se tourner vers un service Peer to Peer au risque de se mettre dans l’illégalité.
C’est cette petite mésentente qui a mis la puce à l’oreille d’Eliot Spitzer, procureur général de l’État de New York, qui pense que les majors se seraient entendus pour fixer le prix de la musique.
Warner Music a déjà confirmé avoir reçu une citation à comparaître dans le cadre d’une «enquête au sein de l’ensemble de l’industrie».
Le téléchargement payant de musique aura dernièrement été une grande source de revenus pour l’industrie de la musique, compensant notamment les pertes annoncées sur les ventes de CD.
À titre d’information, Warner Music a affirmé que le téléchargement payant lui a déjà rapporté plus de 53 millions de dollars en 2005, ce qui constitue une hausse de 300 % sur l’année.
Ce n’est d’ailleurs pas la première fois qu’Eliot Spitzer enquête sur les pratiques des majors, puisque ce dernier a réussi à prouver que certaines d’entre elles avaient payé pour la diffusion en priorité de leurs artistes à la radio, conduisant Sony-BMG et Warner Music à signer fin novembre un compromis et à verser conjointement la somme de 15 millions de dollars.

Source : ZDNet
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
14 commentaires
    Votre commentaire
  • SiM07
    car il y avait un doute ? :-?
    0
  • yannickval
    Pas de moi en tout cas....
    0
  • suseX
    Il serait temps de s'en appercevoir effectivement !
    A quand la chanson à 0,10 € ?
    0