Mygazines, le site de partage de magazines illégal

Du contenu de qualité sur MygazinesAprès la musique et le cinéma, voilà la presse anglo-saxonne au centre de la tourmente avec l’ouvertureC’est l’espace par lequel le diaphragme laisse passer la lumière. Sa taille maximale est une caractéristique capitale d’un objectif, déterminant sa ca... d’un site relativement bien fait et qui met à disposition des internautes le contenu de tout un tas de titres, en partie scannés. Tout cela est bien entendu entièrement hors-la-loi !

Si le partage illégal de journaux n’est pas un phénomène nouveau (de nombreux titres sont disponibles gratuitement et en toute illégalité au format PDF sur des protocoles d’échange bien connus), la mise en ligne de ce site s’apparente à une attaque frontale des nouvelles plateformes légales développées par les éditeurs.

La presse française (relativement) épargnée

Une offre légaleAlors que les plateformes de lecture de magazines en ligne n’ont jamais été aussi élaborées et abordables (la guerre des ventes de magazines en ligne et Relay lance le téléchargement illimité de magazines), voilà donc un site qui liste tous les scans (convertis ensuite en PDF) des internautes concernant plusieurs centaines de titres de la presse internationale.

Leur consultation se fait via un lecteur Flash intégré plutôt agréable. Attention, les magazines ne sont pas scannés en totalité, seuls les articles envoyés par les internautes sont en ligne. Mygazines propose d’ailleurs un moteur de recherche très efficace pour trouver des pages sur un thème donné... La consultation est accessibles à tous mais le téléchargement autorisé pour les membres. Sans surprise, les magazines de charme sont particulièrement bien représentés !

La presse française est relativement épargnée pour le moment par Mygazines mais les éditeurs se veulent vigilants. Ils auront certainement du mal à fermer tous les canaux de diffusion de la presse écrite en ligne. Un véritable fléau pour les acteurs du milieu !

Mygazines définit son action par ses mots : télécharger, partager et archiver. Rappelons que cette pratique est tout simplement assimilée à de la contrefaçon.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
3 commentaires
    Votre commentaire
  • webbeta
    Vu le prix et le nombre de magazines en kiosque...
    0
  • Malanix
    Et vu le pourcentage de pages pub dans ces dit magasines...
    0
  • afko
    permettre à un plus grand nombre d'avoir accès à la presse via le partage de fichier n'est pas un mauvaise idée en soit .tout le monde ne dispose pas forcément d'assez de temps ou d'argent pour pour lire régulièrement son quotidien préféré .De plus,"vu le pourcentage de pages pub dans ces dit magasines..." (Malanix),le partage d'article de presse et une solution pour ceux qui en ont assez d'être submergés par ces messages publicitaire. Mais,il faut aussi prendre en compte que c'est en partie grâce aux publicitaires que certaines magazines subsistent encore.
    ...l'idée est bonne ,mais j'espère que cela ne tuera pas la presse....
    0