Napster : La renaissance au Japon


Il y a plusieurs années, lorsqu’Internet était encore insouciant et peu regardant sur la légalité du téléchargement, Napster était une référence en matière de téléchargement de MP3. Il fut également le premier à subir la colère des majors et fut rapidement fermé. Après avoir rouvert et montré patte blanche, voici maintenant que le service se lance au Japon pour y proposer des offres payantes.

Des prix aussi élevés qu’ailleurs

La tâche de s’imposer au Japon sera ardue, notamment en tenant compte de la présence d’Apple au Japon et du succès d’iTunes sur l’archipel. Le nouveau venu profite donc de sa joint venture avec Tower Records Japan et proposera plusieurs formules aux nippons. La première proposera de piocher à volonté dans un catalogue d’environ 1,5 million de chansons pour 1 980 yens (environ 13,20 euros) par mois. Mais il sera également possible, d’acheter ses musiques à l’unité pour un prix similaire à ceux pratiqués ailleurs dans le monde.

Napster aussi sur portables

L’autre grande concurrence pour les services en ligne vient des téléphones portables, dont les japonais sont très friands. Effectivement, tous proposent de télécharger sa musique directement depuis son téléphone grâce à un abonnement adapté, rendant alors cette option plus intéressante que le téléchargement depuis un ordinateur. C’est pourquoi Napster a également passé un partenariat avec le principal opérateur nippon : NTT DoCoMo. Ainsi, le service diffusera également sa musique pour les téléphones mobiles, ce qui peut largement l’aider à passer devant la concurrence.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire