News détente : La NASA a perdu ses canards en plastique

La NASA voulait mesurer la vitesse de fonte de la calotte glaciaire avec des canards en plastiques.

Canards déserteurs

Pour ce faire, l’organisme américain avait creusé un trou dans la glace du Groenland il y a trois mois et y avait disposé les fameux canards en plastique. Un incident a laissé échapper les canards de la NASA. Alberto Behar, expert en robotique à la NASA, a confié que « nous n’avons eu aucune nouvelle d’eux » depuis. En tout, ce sont 90 canards en plastiques qui seraient en train de voguer près du Groenland.

Une sonde s'échappe dans la cohue

En même temps, la NASA déplore également la perte d’une sonde robotique accompagnant les petites bestioles en plastique. De la taille d’un ballon de football, elle est équipée d’un émetteur GPS. Un signal lui a été envoyé afin de repérer sa position : aucune réponse n’a été reçue. Alberto Behar pense « qu’il s’est coincé quelque part sous de la glace. »

Tête de canard mise à prix

En ce qui concerne ses petits canards, la NASA a interpellé les marins, les pêcheurs et tous les passagers en croisière dans cette partie du globe. Elle promet une récompense de 100 $ par canard retrouvé. 9000 $ sont donc à la clé de cette « chasse aux canards. » Tout simples, coûtant 2 $, les canards employés par la NASA n’embarquent pas de technologie de pointe. Ils possèdent par contre une inscription indiquant une adresse mail et le mot récompense en trois langues, dont l’inuit.