La NASA teste avec succès ses moteurs pour aller sur Mars

Alors que la dernière fusée de SpaceX s’est encore écrasée à l’atterrissage, la NASA vient d’annoncer une nouvelle réussite dans sa conquête spatiale, avec la réussite des tests sur son dernier moteur en date, le RS-25. Derrière ce nom de code se cache en réalité le moteur qui doit propulser la fusée SLS, et devrait propulser des missions habitées vers des astéroïdes, et plus tard sur Mars.

Les tests, conduits cette semaine, ont permis de faire fonctionner ledit moteur à plein régime pendant 500 secondes sans rencontrer de problème. La fusée SLS, qui doit être utilisée pour des missions habitées de longue distance, devrait ainsi être équipée de quatre de ces moteurs, pour un poids de près de 900 tonnes. La NASA avait déjà mené des tests sur cette fusée l’année dernière, et était parvenue à le faire tourner à plein régime pendant environ 120 secondes.

La fusée SLS pourrait donc entrer en service dès 2020, date à laquelle elle se verrait confier la mission de propulser le vaisseau Orion vers la Lune, et plus tard vers des astéroïdes. La destination de Mars, si elle est toujours au programme, ne devrait en revanche pas être d’actualité avant quelques décennies.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
    Votre commentaire
  • Introduction ridicule, attaque inutile et gratuite envers SpaceX qui ne fait qu'innover. Leur "crash" était annoncé de base par-eux même au vu du profil particulier de leur mission principale qui s'est par ailleurs couronnée de succès. Quant au "dernier moteur en date" de la NASA, ce n'est qu'une révision du moteur RS-25 qui date du programme de la Navette Spatiale, et donc des années 80... Ravisez-vous la prochaine fois que vous souhaitez parler d'un sujet dont vous ne connaissez rien.
    0
  • Nicolas, tu devrais te documenter avant de publier, tu melanges les torchons et les serviettes. Un échec sur retour et atterrissage d' un 1er étage de lanceur n' est en rien comparable a un test moteur au banc, d' autant plus que ce test moteur statique concerne une evolution du r25 qui était déjà utilisé sur une baie de 3 moteurs par la navette. Ce titre racoleur est ridicule et gratuit contre Spacex qui va créer un paradigme dans le domaine du lancement spacial.
    0