La NASA veut trouver de nouvelles planètes grâce à Google

La NASA a officiellement annoncé le lancement d’une nouvelle mission dont le but est de trouver des planètes encore inconnues. Le prochain programme de l’agence spatiale américaine devrait débuter en 2017. Ce n’est pas la première fois que la NASA part à la recherche de nouvelles contrées dans l’espace. Mais ce qui change cette fois-ci ce sont les outils que ses ingénieurs utiliseront. Et pour cause, c’est Google qui est, en partie derrière l’un d’eux.

Pour « scanner » l’espace, l’agence spatiale utilisera TESS (Transiting Exoplanet Survey Satellite). Ce satellite permettrait de couvrir 400 fois plus de surface que lors de la précédente mission de recherche de planètes, et ainsi aller plus en dehors de notre système solaire. L’autre particularité de TESS c’est qu’il est capable de détecter en priorité des planètes aux propriétés comparables à celle de la Terre, en se basant sur leur taille.

Google et le MIT au service de la NASA

Derrière cet outil surpuissant il y a bien sûr la NASA, le très fameux MIT (institut de recherche du Massachussetts) et, surprise, Google qui aurait fourni une aide inestimable aux chercheurs de l’université.

Lors de son annonce, la NASA a souligné tous les espoirs qu’elle plaçait dans cette nouvelle mission, d’autant plus que celle-ci devrait reprendre une grande partie des informations du télescope Kepler qui a permis d’identifier 2700 exoplanètes depuis sa mise en service. Avec un peu de chance, dès 2017, la célèbre agence devrait nous donner à voir d’autres fabuleuses images de l’espace !

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire