La NASA publie une reconstitution du sol de Vénus

La NASA vient de diffuser une photo reconstituée de la surface de Vénus, qui permet de mieux comprendre l’environnement chaud et inhospitalier que la planète abrite.

Malgré sa proximité par rapport à la Terre, Vénus fait partie des planètes les plus difficiles à explorer dans notre système, et ce, pour une raison simple : les températures extrêmes à sa surface (460 °C en moyenne) compliquent grandement l’envoi de robots similaires à Curiosity, qui explore actuellement Mars. Certaines sondes ont toutefois pu envoyer des photographies correctes en restant à bonne distance, comme la sonde Magellan, qui a survolé la planète entre 1990 et 1994.

Cette image a donc été reconstituée par ordinateur à partir des données transmises par la sonde Magellan, et montre un des fameux « large circular domes » qui peuple la surface de la planète. Ces dômes sont, selon la NASA, des plaques qui ont été déplacées par la forte activité volcanique de la planète, et qui mesurent en moyenne 25 km de côté. Leur forme particulière pourrait avoir été causée par la poussée occasionnée par la poussée du magma, détachant une partie de la croute vénusienne sans pour autant conduire à une éruption.

Ce n’est toutefois pas la première fois que la NASA peut étudier une image de Vénus, puisque la Russie est déjà parvenue à envoyer des sondes sur la surface de la planète via son programme Venera. Ainsi, les sondes Venera 9, Venera 10 ou encore Venera 13 ont toutes envoyé de véritables photos de la surface de Vénus, deux fois en 1975 et une fois en 1982. Les conditions extrêmes de la planète ne leur ont permis qu’une durée vie respective de 53 minutes, 65 minutes et 127 minutes. En outre, Venera 9 fut la première sonde de l’Histoire à envoyer vers la Terre des images de la surface d’une autre planète.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire