Netbook : le mot à 1,2 milliard de dollars

Psion vient d’assigner Intel en justice. La société détentrice de la marque « netbook » accuse le géant américain d’avoir utilisé ce mot avant qu’il ne devienne générique…

Il était une fois en Grande-Bretagne

C’est une histoire que l’on avait oubliée qui resurgit aujourd’hui. Rappelez-vous, en décembre 2008, la société britannique Psion se réveillait. Elle annonçait à la face du monde qu’elle avait déposé la marque « netbook », celle-là même que tout le monde utilise pour désigner un ultraportable low-cost.

Une poule aux œufs d'or pour Psion

La semaine dernière, Dell demandait à Psion de lever le brevet sur son mot fétiche afin qu’il puisse être utilisé couramment pour désigner un « petit portable pas cher. » Le constructeur a été rejoint par Intel dans sa demande. Psion n’a pas voulu démordre et va même jusqu’à attaquer Intel.

La société britannique réclame 1,2 milliard de dollars de dédommagement au fondeur américain. Cette somme est censée combler le préjudice subi depuis la première utilisation non autorisée du terme « netbook. » L’affaire est en court de jugement. Dell et Intel ne s’avouent pas vaincus.

Le netbook, une invention de Psion ?