Netflix veut la peau des sites de téléchargements illégaux

Si Netflix avait jusqu'à présent fermé les yeux sur les vidéos mises à disposition illégalement sur le Web, le diffuseur semble avoir récemment changé son fusil d'épaule. Netflix enchaîne les demandes de suppression de liens illégaux, et va même jusqu'à demander la fermeture de sites de téléchargement.

En 2013, le PDG de Netflix déclarait que les fichiers torrent « créaient en quelque sortent la demande ». En clair, le service de vidéo à la demande tolérait plus ou moins que les internautes téléchargent en p2p ses œuvres cinématographiques et ses séries TV. Une manière à peine déguisée de mieux faire connaître ses créations, en somme. Mais la situation a bien changé depuis cette époque, et Netflix semble avoir décidé de prendre plus à sérieux le problème de piratage de ses séries. Ainsi, pour voir les demandes de suppression provenant par Netflix auprès du DMCA (Digital Millennium Copyright Act, un lointain cousin de la loi DADVSI), il suffit de se rendre sur le site lumendatabase. On peut ainsi y découvrir que Netflix a formulé plus de 330 demandes de suppression ou de fermeture de sites web sur les six derniers mois. À titre de comparaison, sur toute l'année 2015, Netflix n'avait porté plainte qu'une soixantaine de fois.

Si quelques liens concernent des vidéos hébergées sur des plateformes comme Dailymotion, une bonne partie est liée à des plates-formes de Torrent ou de téléchargements directs. Selon le site Exstreamist.com, le diffuseur aurait même fait fermer les sites responsables de ces téléchargements illégaux. Aujourd'hui, Netflix s'est imposé comme l'un des principaux diffuseurs de contenu orignal, avec des séries comme House of Cards, Orange Is The New Black, Daredevil ou encore Sense8. La plate-forme de vidéo n'a donc plus besoin de se faire connaître, ce qui peut aisément expliquer ce revirement de situation par rapport aux déclarations de son PDG en 2013.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires