Netflix sonderait les Français pour ses futurs tarifs

Depuis ce lundi, une capture d’écran circule sur Twitter au sujet des futurs tarifs que pourrait adopter Netflix en France. Le service de VOD par abonnement commence en effet déjà à tâter le terrain dans l’hexagone.

Ce lundi, le compte Twitter Anthony Bateman diffusait sur Twitter la capture d’écran d’un sondage auquel il aurait participé. Particularité de ce sondage, il se penche notamment sur les tarifs qui pourraient être proposés en France. Comme dans tous les pays où le service est implanté, Neytflix devrait en effet proposer trois prix différents en fonction des besoins : un premier avec un flux en qualité SD avec la diffusion sur un seul écran, un deuxième avec la HD et la possibilité d’accéder à son compte sur deux écrans en même temps et un troisième, toujours avec la HD inclue et la possibilité de se connecter sur quatre écrans (ordinateurs, smartphones et tablettes). Ces trois offres pourraient être proposées en France respectivement à 7,99 euros, 8,99 euros et 11,99 euros.

Lire aussi : pourquoi Netflix va vous faire oublier « Plus belle la vie »

Il ne s’agit toutefois pas d’une annonce officielle de la part de Netflix, mais d’un « sondage sur les intentions d’abonnement auprès des Français », selon Anthony Bateman.qui explique que les questions posées visent aussi bien à étudier l'intérêt des utilisateurs pour le service que pour la HD, les différentes offres et le rapport qualité-prix. Ces tarifs sont donc susceptibles d’évoluer d’ici le lancement de Netflix en France, prévu pour cet automne. Ils correspondent toutefois à l’offre tarifaire proposée par la firme américaine dans la plupart des pays du monde. Aux États-Unis, ces trois offres sont en effet proposées à 7,99 dollars, 8,99 dollars et 11,99 dollars depuis mai dernier. L’offre à 7,99 dollars pour un seul écran a été créée alors que celle pour deux écrans en HD voyait son prix passer de 7,99 à 8,99 dollars.

Contacté par Tom’s Guide, Netflix France ne nous a pas confirmé ces tarifs qui seraient encore à l’étude. « Ça devrait être à peu près aux mêmes tarifs que dans les autres pays européens », nous a cependant affirmé le service de presse. Si les tarifs diffusés ne sont donc pas encore officiels, les prix une fois finalisés devraient fortement s’en approcher.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire