New York Unité Spéciale s'attaque au Gamergate

La casting de la série Law & Order (New York Unité Spéciale)La casting de la série Law & Order (New York Unité Spéciale)

Plusieurs mois après le début du mouvement Gamergate, celui-ci apparaît désormais à la télévision américaine. Dans un épisode prévu pour le 11 février, la série New York Unité Spéciale s’attaquera aux harcèlements des développeuses de jeux vidéo.

Le 11 février prochain, la série New York Unité Spéciale, diffusée aux États-Unis sur la chaîne NBC, reviendra sur la campagne du Gamergate et ses répercussions. Dans un épisode baptisé « Intimidation Game » (jeu d’intimidation), la série racontera l’histoire d’une développeuse de jeux vidéo qui se fait harceler et menacer en ligne et à l’occasion d’une convention de jeux vidéo. Le personnage incarné par Ice-T, Odafin Tutuola, devra quant à lui enquêter et trouver les coupables : « La développeuse Raina Punjabi consolide le lancement de son premier jeu et subit une vague d’insultes en ligne, d’intimidations et de menaces de mort de la part d’une communauté de joueurs dominée par les hommes ».

À l’été 2014, une vague de harcèlement a commencé, essentiellement aux États-Unis, visant des développeuses de jeux vidéo, des journalistes ou des critiques de jeux. Baptisée Gamergate, cette campagne visait, pour ses membres, à empêcher la corruption des journalistes de jeux vidéo et à défendre le loisir tel qu’il existe aujourd’hui. Pour ses détracteurs, le Gamergate est avant tout un mouvement de harcèlement misogyne. Dans les faits, depuis le début du mouvement plusieurs femmes dans la sphère des jeux vidéo ont été harcelées et menacées de mort. C’est notamment le cas de la critique Anita Sarkeesian ou des développeuses Brianna Wu et Zoe Quinn.

L’histoire racontée dans l’épisode rappelle bien évidemment certains épisodes du Gamergate, même si NBC, comme toujours, rappelle que les événements racontés dans la série sont fictionnels. En octobre dernier, Anita Sarkeesian n’avait pas pu se rendre à un colloque universitaire suite aux menaces de massacre envoyées par un étudiant si elle participait.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire