Nike Fuelband SE, le nouveau bracelet connecté

La seconde génération de bracelets connectés commence à arriver. Après Fitbit et son Force, c’est au tour de Nike de présenter une évolution de son Fuelband. Mais contrairement à son concurrent, le bracelet ne change pas de nom et se voit juste apposer le suffixe SE. Et finalement, ce n’est pas plus mal puisque les nouveautés ne sont pas vraiment nombreuses. Elles se limitent à de nouveaux coloris (jaune, rouge et rose) et au support du Bluetooth 4.0, afin d’optimiser l’autonomie lors de la synchronisation avec le téléphone. Pour le reste, le Fuelband fonctionne toujours sur un système de points Fuel, dont la gestion serait plus précise.

Lire : Le test du Fuelband SE dans notre comparatif des bracelets connectés

Mais la vraie bonne nouvelle, c’est que désormais, le Fuelband va être commercialisé en France. A partir du 6 novembre, il devrait donc être disponible en magasin pour environ 150 dollars, le tarif en euros n’étant pas encore connu. Ce tarif reste toujours plus cher que les autres compétiteurs. Le Fitbit Force, qui se voit désormais adjoindre les services d’un petit écran OLED au même titre que le Fuelband, devrait être commercialisé environ 20 dollars moins cher.

Seulement, le Force est plus complet avec notamment un altimètre, mais également une compatibilité avec iOS et Android, là où Nike reste totalement hermétique à l’OS de Google. Un point qui pourrait précisément pousser les éventuels acheteurs à se rabattre sur la concurrence. Pour les possesseurs d’iPhone 5s, les futurs acheteurs profiteront au passage de la nouvelle application Nike+ Move, lancée en même temps que le bracelet et tirant parti des possibilités offertes par le nouveau coprocesseurs M7 du téléphone.

Inside the Nike FuelBand SE