Nike+ FuelBand SE : Nike peaufine son nouveau bracelet sans oublier l’ancien

Suite à l’officialisation du nouveau bracelet connecté de Nike il y a de cela quelques semaines, des informations plus précises ont été données sur ce Fuelband SE. Tout d’abord, l’attente ne sera pas longue puisqu’il sera lancé mondialement le 6 novembre, soit jeudi, et ce même en France. La principale injustice du premier bracelet est ainsi réparée. Cette « Second Edition » apporte un certain nombre de nouveautés logicielles en sus des quelques cosmétiques concentrées sur les couleurs ou la batterie légèrement améliorée.

Lire notre comparatif : quel est le meilleur bracelet connecté ?

Elles se focalisent essentiellement sur l’algorithme de calcul des points Fuel (synthèse efforts physiques fournis), qui se veut plus précis et moins généreux. Des optimisations qui vont également arriver sur l’ancien FuelBand, grâce à une mise à jour logicielle déployée le jour du lancement du nouveau bracelet, le 6 novembre. Mais le principal changement du SE, c’est la prise en charge du Bluetooth 4.0, avec les avantages en terme de consommation d’énergie que la norme implique. Pour le reste, le fonctionnement est identique avec un seul bouton et un affichage LED.

Toujours pas de support d’Android, Nike frise la mauvaise foi

Cette nouvelle mouture est aussi l’occasion pour Nike de s’expliquer sur l’absence de version Android du logiciel Nike+, et par conséquent, de l’incompatibilité avec les appareils fonctionnant sous l’OS de Google. L’explication ne va pas chercher très loin : il s’agit du Bluetooth. D’après Nike, Android ne gérerait pas encore le Bluetooth Smart de manière optimale, plus économe en énergie. Une petite hypocrisie, puisque si le nouveau Fuelband SE est effectivement en Bluetooth 4.0 - introduisant donc le Smart -, le Fitbit Flex est lui aussi compatible avec la norme et fonctionne bien sur Android. Sans compter que le premier FuelBand n’était lui capable de fonctionner qu’avec la norme en version 3, pourtant totalement supportée par l'OS de Google.

Au passage, le SE perd par le fait le support des iPhone antérieurs au 4S. Seuls les iPhone 4s, 5/5c et 5s sont donc en mesure de fonctionner avec le gadget de Nike, une liste pour le moins restrictive. De quoi faire réfléchir ceux qui sont à la recherche d’un bracelet connecté et qui pourraient ne pas rester indéfiniment chez Apple, sans compter que le bracelet est également l’un des plus chers de la catégorie, affiché à 139 euros.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire