Nikon D3400 : des photos de qualité qui se partagent en quelques secondes



Et si l’on associait la qualité d’image d’un reflex à la simplicité d’un smartphone ? C’est dans cet esprit qu’a été conçu le Nikon D3400. Avec un cahier des charges volontairement concentré sur un objectif bien précis : permettre le partage en temps réel de ses clichés avec n’importe quel équipement mobile Android ou iOS situé à proximité.

Pour cela, Nikon a doté le D3400 de l’applicationSnapBridge, inaugurée sur le reflex professionnel D500 lancé cet été. Le fonctionnement est aussi simple qu’intuitif. Le boîtier utilise la technologie Bluetooth low energy, pour créer une connexion vers un smartphone ou une tablette Android ou iOS disposant de l’application gratuite SnapBridge. Une fois la liaison effectuée, les photos prises, une fois stockées dans la carte SD, sont transférées vers le périphérique et consultables immédiatement.

Par défaut, la définition des images est limitée à 2 mégapixels, de manière à assurer un transfert rapide. Cela tombe bien, c’est justement la définition de la plupart des tablettes et smartphones haut de gamme.

Mais ce n’est pas tout, SnapBridge permet aussi de transférer les photos vers le Cloud Nikon Image Space, où vous disposez d’un espace de stockage illimité ! Enfin, l’application assure la géolocalisation des photos, et peut même mettre à jour le firmware de l’appareil. Et ne craignez pas de décharger la batterie à toute vitesse : non seulement SnapBridge fonctionne grâce au protocole Bluetooth low energy, mais en outre, pour garantir un fonctionnement continu en toutes situations, Nikon a pris soin d’optimiser la consommation énergétique de l’appareil. Hors connexion, la batterie permet de prendre jusqu’à 1200 photos par cycle de charge !


Des caractéristiques alléchantes

Et quelles photos ! Le D3400 intègre des composants et des caractéristiques techniques empruntées aux reflex haut de gamme. A commencer par le processeur d’image Expeed 4, qui équipe les Nikon D810 et D7200, et améliore la réactivité de l’autofocus et la gestion du bruit numérique.

Vous aimez photographier au crépuscule, ou dans les intérieurs faiblement éclairés ? N’hésitez pas, le D3400 vous permet de pousser la sensibilité jusqu’à 25000 ISO, contre 12800 ISO pour son aîné le D3300. A l’instar de ce dernier, le nouveau venu intègre un capteur APS-C de 24,2 mégapixels, affichant une définition maximale de 6000X4000 points. Malgré cette taille immense, les photos s’enchaînent à un rythme effréné, puisque le D3400 offre une cadence de prises de vue en rafale de 5 images par seconde, sur 100 vues successives en JPEG, et 16 en RAW ! De quoi envisager sereinement la photo d’action… et multiplier les chances de saisir la bonne attitude sur le visage d’un enfant remuant.

Compact, mais ergonomique

Reflex oblige, le D3400 offre un accès rapide aux réglages avancés, par le biais de bouton et molettes dédiés, qu’il s’agisse des modes experts PASM, de la correction ou du verrouillage de l’exposition, et bien entendu du réglage du couple vitesse-ouverture.

Malgré sa taille extrêmement compacte, seulement 12.4 cm de large, et son poids minuscule, 445 grammes avec la batterie, l’appareil offre une prise en main confortable, et sûre, grâce à sa poignée profondément creusée et pourvue d’un revêtement grainé.

Le D3400 est proposé en kit avec le zoom transstandard AF-P DX NIKKOR 18-55mm f/3.5-5.6G VR. C’est un modèle d’entrée de gamme, certes, mais pas bas de gamme, comme en témoigne la formule optique composée de 12 lentilles en 9 groupes, dont 2 asphériques, pour limiter la distorsion et les aberrations chromatiques.

L’objectif se veut polyvalent, adapté tout autant à la photo de paysage qu’aux clichés sportifs, et bien sûr au portrait. En effet, il intègre un diaphragme à 7 lamelles qui assure des flous d’arrière-plan très doux lors de l’utilisation des plus grandes ouvertures.

Mais le plus grand atout de cet objectif, c’est sans conteste le dispositif de stabilisation optique, qui permet de photographier à main levée lorsque la lumière fait défaut, et qu’un trépied devient normalement indispensable. La VR permet ainsi de gagner jusqu’à 4 vitesses d’obturations, comparée à un objectif dénué de stabilisation.

Enfin, le NIKKOR 18-55 se distingue par son silence de fonctionnement. Un atout précieux pour la vidéo. Parce que rappelons-le, si le D3400 est un reflex, il est aussi capable de filmer en Full HD, jusqu’à une vitesse de 60 images par seconde : de quoi réaliser de superbes ralentis dans les scènes d’action !

Suivez le guide !

Alors bien sûr, cette pléthore de fonctions et la grande quantité de réglages accessibles soit via les boutons dédiés, soit par le biais du large écran LCD peuvent dérouter ou intimider les photographes les moins aguerris. Pas de panique ! Pour aider les novices à se familiariser avec le fonctionnement de l’appareil et s’initier à la composition, l’éclairage ou la profondeur de champ, le D3400 intègre dans l’appareil un Mode Guide, qui n’est rien de moins qu’un manuel interactif d’utilisation d’un reflex numérique. Accessible via la molette de sélection des modes, il guide par le biais de menus successifs le photographe dans la réalisation de ses premières photos.


Par exemple pour réaliser un portrait, il va d’abord indiquer l’intérêt de réduire la profondeur de champ pour détacher le sujet de son arrière-plan, puis va lui proposer les réglages adaptés à la prise de vue, ceux-ci pouvant être modifiés via l’écran LCD. Idéal pour s’initier au fonctionnement de l’appareil, avant d’aborder sereinement les modes experts PASM.

Verdict

Communication Bluetooth pour le partage instantané des clichés, prise en main intuitive, manuel photo intégré, sans oublier les modes scènes qui règlent l’appareil en fonction des situations de prise de vue (portrait de nuit, paysage, sport…), le nouveau D3400 a été pensé pour offrir une aisance d’utilisation et une convivialité dignes des meilleurs smartphones. Tout en offrant bien entendu une qualité d’image très largement supérieure, que ce soit en utilisant l’objectif NIKKOR 18-55mm f/3.5-5.6G VR fourni en kit, ou en y greffant l’une des presque 100 optiques aujourd’hui proposées par Nikon. 

Les points forts

  • Application de partage de photos SnapBridge
  • Compacité et ergonomie
  • Mode rafale
  • Gestion du bruit numérique
  • Mode guide

Caractéristiques techniques :

  • Capteur : 24.2 mégapixels
  • Objectif du kit : AF-P DX NIKKOR 18-55mm f/3.5-5.6G VR
  • Ecran : 7,5 cm, 921 000 points au format 3 :2
  • Sensibilité : 100 à 25000 ISO
  • Mode Vidéo : 1080p, 60 images par seconde
  • Dimensions : 124x98x75.5 mm
  • Poids : 445 g
  • Prix : 600 euros
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire