Nintendo DS : chasse aux linkers

Le linker est la bête noire de Nintendo. Ce petit accessoire permet de jouer à des centaines de jeux piratés et stockés sur une simple carte MicroSD. Le constructeur japonais ne compte pas se laisser faire et contre-attaque judiciairement.

Plusieurs saisies de police

Suite à plusieurs plaintes de Nintendo, la Police judiciaire a donc procédé à plusieurs saisies de centaines de linkers, comme elle l’avait déjà fait à la fin de l’année dernière. Ce sont ainsi plusieurs dizaines de milliers d’accessoires qui auraient été saisis depuis le début des opérations.

Pour Nintendo, cette lutte contre le marché parallèle est indispensable. Le Japonais observe même une recrudescence de celui-ci sur Internet de depuis la rentrée. Le but de Nintendo est d’interdire purement et simplement la vente de ces produits sur le territoire français, les copies de jeux téléchargés représentant légalement des contrefaçons. Nintendo estime le préjudice causé par le piratage de la DS à 770 millions d’euros pour le marché mondial.