[MWC] Un écran tactile pour le second semestre chez Nokia

Le MWC est aussi l’occasion de rencontrer les personnes qui comptent au sein de chacun des constructeurs. A ce titre, notre entretien avec Jonas Geust, vice président de Nokia Europe pour la navigation est pour le moins éloquent.

Tom’s Guide : Avec ces quatre nouveaux modèles sensiblement orientés vers la navigation Nokia a-t-il pris le parti d’attaquer de front le marché du GPS ?

Jonas Geust : Nokia a déjà une position de leader sur la téléphonie mobile. Nous souhaitons non seulement la conforter avec des modèles toujours plus performants, mais aussi l’étendre en proposant des services encore plus complets. C’est le sens de ce Nokia Maps 2.0 qui inclut des fonctionnalités nouvelles comme la boussole ou la navigation pédestre optimisée. C’est aussi cela l’expérience Nokia.

TG : L’expérience Nokia a t elle pris le parti de faire l’impasse sur les écrans tactiles ?

JG : Non certainement pas ! Nous avons déjà un modèle tablet qui tourne sous Linux et qui a trouvé son public. Et je peux d’ores et déjà vous annoncer que nous allons commercialiser un mobile entièrement tactile au cours du second semestre de cette année.

TG : avec les Nokia 6210 et 6220, nous disposons de deux produits agréablement équipés pour un prix très correct. Le leader de la téléphonie mobile a-t-il opté pour une politique de prix plus agressive ?

JG : Il ne s’agit pas vraiment d’un changement de stratégie. Disons, pour résumer, que l’équipement qui constituait en 2007 le haut de la gamme de nos mobiles fait dorénavant partie du milieu de gamme : ainsi nous sommes en mesure de proposer des produits disposant d’un capteur de 5 mégapixels, d’un GPS et d’un tas de fonctionnalités multimédia pour à peine plus de 300 €. C’est aussi cela l’évolution des mobiles…