A l'université d'Harvard on invente des matériaux 3D déformables

Grâce à une invention mise au point par les chercheurs de l’Université de Harvard, on pourrait ranger une maison dans un sac à dos ou à partir d’un seul mouvement, transformer un mur en une fenêtre.

Un nouveau matériau capable de changer sa forme

Les scientifiques ont partagé leur découverte dans la revue Nature Communications. Il s’agit d’un matériau 3D dont la forme n’est pas définitive, 6 cubes ouverts forment une unité. Pour leur expérience, les chercheurs ont construit une structure composée de 64 cubes. Ils ont constaté que non seulement la structure est capable de changer sa forme et son orientation, mais sa rigidité varie aussi en fonction des circonstances.

En somme, les cubes sont déformables à volonté et selon l’utilisation prévue, on peut changer leur taille et leur volume. Ces qualités ont été inspirées du snapology, une technique d’origami. Des cubes extrudés comportent 36 côtés et 24 faces, elles offrent une possibilité infinie de pliage.

Un nouveau matériau 3D pliable à volonté

Cette invention offre de nombreuses perspectives, notamment dans le domaine de l’architecture dynamique. On pourrait ainsi créer des habitations en un temps record, elles seraient adaptées à la topographie, aux reliefs et aux conditions météorologiques.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire