Comment la NSA espionne la France (et les mails Wanadoo)

Alors que les documents d’Edward Snowden, ancien agent de la NSA, continuent d’être étudiés, Le Monde révèle que l’agence américaine dispose d’un programme spécialement conçu pour espionner les communications en France.

Baptisé « US-985D », ce programme a donc permis d’intercepter, entre le 10 décembre 1012 et le 8 janvier 2013, près de 70 millions de communications en France, notamment chez les équipementier et fournisseur de service Alcatel Lucent et Wanadoo. Plus précisément, ce sont des dispositifs d’interception connus sous les noms de code « DRTBOX » et « WHITEBOX », qui ont respectivement intercepté 62,5 millions de données téléphoniques et 7,8 millions d’éléments d’une autre nature. Selon les documents, le taux d’interception des données a connu une moyenne de 3 millions de données par jour, pouvant atteindre jusqu’à 7 millions pour certains jours comme le 24 décembre ou le 7 janvier. Toujours selon les documents, il semblerait que ces écoutes concernent surtout des personnes suspectées de terrorisme, mais également d’autres « appartenant simplement au monde des affaires, de la politique ou à l'administration française ».

Interrogées sur cette nouvelle question, les autorités américaines ont continué de garder le silence, estimant ces informations « classifiées », et ont renvoyé les curieux à leur déclaration du 8 juin dernier expliquant que « Pour les personnes ciblées à l’extérieur de nos frontières, nous ne pouvons les viser sans motifs légalement fondés, tels que la menace terroriste, informatique ou de prolifération nucléaire. » Cela va-t-il toutefois suffire pour justifier l’interception par la NSA de plus de 70 millions de données par mois ?

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • reloaded47
    "entre le 10 décembre 1012 et le 8 janvier 2013" : Wow, cela fait plus de 1000 ans que les Etats Unis nous espionnent. Avant même que les Etats Unis n'existent. Ils sont vraiment forts ces américains...
    0