Ce que la NSA préfère chez vous, c'est vos photos

Un document appartenant à la NSA, dévoilé par le New York Times et datant de 2011, montre que l’agence de surveillance accorde une importance toute particulière aux photos des internautes. Celles-ci sont en effet primordiales pour mettre en place un service de reconnaissance faciale, ce qui a poussé la NSA à télécharger des millions de photos pour se constituer une base.

Si vous avez publié des photos de vous sur Facebook, Twitter, Google+ ou n’importe quel autre site de partage, il y a de grandes chances que votre faciès soit désormais enregistré sur les serveurs de la NSA. Le document dévoilé par le quotidien américain explique en effet, dans une section nommée « l’image fait tout », que l’agence est capable de récupérer « des millions d’images » quotidiennement, dont « 55 000 proposant une qualité suffisante pour une reconnaissance faciale ». Les images en question sont interceptées dans les emails, les SMS, les réseaux sociaux ou même des sites de stockage.

Ces mêmes photos ont donc été analysées et traitées par différents outils de la NSA, décrits dans les documents, ce qui a permis à l’agence de se constituer une base de données conséquente en terme de reconnaissance des visages. La NSA n’a pas souhaité s’exprimer directement sur le contenu de ces documents, et explique simplement qu’elle aurait eu besoin de l’accord d’un juge pour récolter ainsi les photos de citoyens américains. Rien n’est en revanche précisé pour le reste du monde, ni sur le nombre de photos qui ont ainsi pu être captées.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire