Zelda : des fans refont le mythique Ocarina of Time en 2D

Si les jeux indépendants reviennent de plus en plus à un design rétro et pixellisé, du fait notamment de la facilité de développement et en raison de la vague du rétrogaming, certains créateurs vont encore plus loin. C’est notamment le cas de plusieurs fans qui se sont mis en tête de créer une version 2D de Zelda Ocarina of Time.

Pour beaucoup de fans de la saga, Ocarina of Time, sorti en 1998 sur Nintendo 64, est le meilleur jeu de la licence Zelda. Le jeu commençait directement avec un Link jeune qui doit rencontrer la princesse Zelda avant d’aller dans le futur pour affronter Ganondorf une fois adulte. C’était notamment le premier jeu de la saga à profiter d’une interface en 3D, mise en valeur grâce à la vaste plaine d’Hyrule, mais introduisait également l’ocarina du temps, que l’on retrouve dans Majora’s Mask.

Plusieurs fans ont décidé de recréer complètement l’univers d’Ocarina of Time dans une version en 2D, vue du dessus, à la manière de Zelda A Link To The Past. Ce n’est pas la première fois qu’un projet de ce genre est lancé comme l’indique l’équipe d’OoT 2D : « Ça a été tenté de nombreuses fois et par plusieurs auteurs, la première remonte à plus d’une décennie ». Tous les projets lancés ont cependant été abandonnés, aucun n’arrivant à son terme. Pour ce faire, les créateurs de cette version ont décidé de tout recréer de zéro : « Cette réalisation d’Ocarina of Time 2D n’utilisera aucun moteur graphique préexistant ni de logiciel comme Game Maker. Si construire tout à partir de zéro est lent et désuet, cette méthode de programmation garantira un contrôle sur tout afin de créer un produit de haute qualité ».

Actuellement, les créateurs de cette version 2D du jeu de Nintendo ont déjà recréé 10 % du jeu. Au fur et à mesure du développement, une version démo de la progression est mise en ligne gratuitement. La dernière est la 10.2.

Zelda Ocarina of Time 2D

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire