Octobot : l’adorable robot péteur de Harvard

En général, les robots sont souvent faits d’acier et de métal rigide. Des chercheurs de l’université d’Harvard ont réussi à développer un petit robot totalement différent. Baptisé Octobot, cet adorable robot est complètement autonome et est issu de la robotique souple. Octobot est petit, spongieux et il n’a pas besoin de batterie. Petite originalité, il émet des flatulences ce qui le rend encore plus attachant. Les ingénieurs d’Harvard ont créé Octobot en versant du silicone liquide dans un moule en forme de pieuvre. Les tentacules ont été conçus depuis une imprimante 3D.

En ce qui concerne le fonctionnement interne de petit robot souple, de l’eau oxygénée circule depuis le centre du corps, passe par des chambres à réaction et est transformée en gaz. À travers des petits tuyaux, ce même gaz va jusqu’aux tentacules et les fait gigoter. Toutefois, une fois que le gaz a circulé dans l’ensemble du robot, il doit bien entendu s’échapper par de petits orifices ce qui explique les flatulences.

Octobot serait le premier robot dans son genre. Ses créateurs expliquent qu’un robot tel que Octobot a tendance à se faire plus accepter par les utilisateurs qu’un robot habituel. La raison principale réside dans son aspect et sa matière. En effet, les personnes ont tendance à se méfier des robots rigides car ils présentent une forme de danger. Au contraire, la robotique souple rassure et est beaucoup plus sécurisante.

L’actuel robot souple fabriqué par Harvard n’a pas de but précis mais il est facile d’imaginer un futur possible avec des robots souples et autonomes. Peut-être que dans quelques années ces petits bots seront utilisés dans la médecine, lors d’opérations de sauvetage, etc.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire