Oculus Rift : des films à vous faire tourner la tête

Après s’être fait connaître grâce aux jeux vidéo et suite à son rachat par Facebook, Oculus Rift se lance cette fois dans la production de films en réalité virtuelle avec le court-métrage Lost.

Lire le test de l'Oculus Rift

Jusqu’à présent, le casque de réalité virtuelle Oculus Rift servait essentiellement pour profiter de jeux vidéo en parfaite immersion. Le système développé par Oculus VR permet en effet de capter les mouvements de la tête afin de changer la caméra dans le jeu lorsque la tête tourne, le tout avec un système de vue en trois dimensions. Une technologie qui pourrait également profiter au cinéma à en croire l’entreprise.

En mars 2014, Facebook rachetait Oculus VR, l’entreprise qui développe l’Oculus Rift. Le réseau socialannonçait alors vouloir « étendre les avantages existants d’Oculus Rift dans les jeux vers d’autres domaines comme la communication, les médias et le divertissement, l’éducation et d’autres secteurs ». C’est désormais chose faite avec le lancement du studio interne d’Oculus VR : Oculus Story Studio. L’entreprise a ainsi présenté son tout premier court-métrage visible avec l’Oculus Rift : Lost. Il s’agit d’un film d’animation réalisé par Saschka Unseld, ancien du studio Pixar, à l’origine du court-métrage Le Parapluie bleu.

D'autres courts-métrages déjà prévus

Le film est réalisé entièrement en image de synthèse et permet de tourner la tête pour découvrir d’autres scènes, en dehors du cadre classique d’une caméra de cinéma. Le spectateur est ainsi invité à découvrir tout ce qu’il se passe autour de lui, de façon à être totalement immergé dans le film. Contrairement aux jeux vidéo, il est cependant impossible de se déplacer dans la scène.

Outre Lost, Oculus Story Studio prévoit également d’autres courts-métrages à l’avenir, comme Dear Angelica, Bullfighter ou Henry. La firme n’a cependant pas annoncé de dates de sortie pour ces différents courts-métrages.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire