10 $ pour un ordinateur portable indien

L’Inde a annoncé le développement d’un ordinateur portable à 10 $, le 30 juillet. Cette déclaration effectuée lors d’une conférence par le ministère indien de l’Éducation a rapidement été démentie pour une réévaluation du prix à 100 $.

Faute de transcription

C’était une coquille qui s’était dissimulée dans la transcription du discours du ministre indien de l’Éducation. Au final, le communiqué de presse a rétabli la vérité. Le prix est multiplié par 10 et se met au niveau de celui du XO, le portable de l’OLPC (One Laptop Per Child) de Nicholas Negroponte (lire Le nouvel OLPC dévoilé). Avec cet ordinateur, l’Inde veut fournir un outil informatique à ses étudiants et collégiens.

L’Inde revient sur ses propos

Deux Instituts sont chargés d’élaborer la machine low-cost indienne. Il s’agit de l’Indian Institute of Science et de l’Indian Institute of Technology de Madras. Les caractéristiques du produit fini n’ont pas été dévoilées. Pour rappel, en 2006, l’Inde avait refusé l’ordinateur de l’OLPC sur lequel elle s’aligne aujourd’hui.

Pour ce pays asiatique, le projet XO n’était pas assez mûr et l’Inde avait d’autres besoins avant de succomber à des « outils fantaisistes ». C’est donc un retournement de situation qui intervient deux ans après cet évènement. L’Inde veut aujourd’hui un produit qui puisse aider à l’amélioration de la qualité de l’enseignement prodigué dans ses écoles.

Reste à savoir si cet ordinateur réussira à ne pas dépasser la barre des 100 $. De son côté, le XO a failli et se retrouve à 188 $ dans sa version Linux et plus de 200 $ sous Windows XP.