Trop de mobile tue le spermatozoïde

Une nouvelle étude met en cause les ondes des mobiles quant à leurs effets secondaires. Ici c’est la production de spermatozoïdes qui serait impactée.

C’est le Journal of Andrology qui publie l’étude (PDF) menée auprès d’une population de rats puis d’hommes exposés à des ondes de 800 MHz sur une durée totale de 8 heures sur 12 semaines. Leur production de spermatozoïdes aurait baissé de 25 % à la suite de cette exposition relativement proche d’un usage classique quotidien. 

Chaleur ou effet néfaste des ondes ?

Les scientifiques précisent qu’il ne faut pas pour autant s’alarmer sur l’impact des ondes sur la fertilité, des études plus poussées sont nécessaires pour en comprendre l’ampleur et le fonctionnement. Ils recommandent toutefois aux enfants, adolescents, femmes enceintes et jeunes adultes de tenir leurs mobiles le plus loin possible de leurs organes reproducteurs.

Les raisons évoquées restent les deux classiques dans cette problématique d’ondes. La première mise sur la seule chaleur dégagée par les appareils, les testicules devant rester idéalement à une température inférieure à celle du corps. L’autre met plus clairement en cause l’effet des ondes électromagnétiques en elles-mêmes qui pourrait modifier le comportement et la constitution de certaines cellules. Seul un approfondissement des recherches permettra de déterminer la réelle raison.