OneNote débarque sur Mac OS X et devient gratuit

Comme annoncé la semaine dernière, OneNote, le bloc-notes géant de Microsoft, est enfin disponible sur Mac OS X. L'application manquait en effet à l'appel, parmi toutes celles de la suite Office accessibles sur les ordinateurs Apple. Dans le même temps, OneNote en profite pour s'affranchir de la suite Office et peut être installé de manière totalement indépendante.

La bonne nouvelle, c'est que le logiciel est désormais gratuit sur l'ensemble des plates-formes : Windows 8, Mac, Windows RT, Windows Phone, Android, iPad et iPhone. Et comme l'application a été portée sur (presque) tous les appareils, on peut donc le retrouver, quelle que soit la machine devant laquelle on se trouve à un instant T. Microsoft en profite également pour rafraîchir son application en lui ajoutant quelques nouvelles fonctions. On bénéficie dorénavant d'un OneNote Clipper, qui se propose d'enregistrer des pages Web et permet de travailler hors ligne. On profite également d'un nouvel outil de sauvegarde des e-mails, en passant par le service me@onenote.com. Enfin, on bénéficie finalement d'une application intitulée Office Lens, accessible uniquement sur Windows Phone, laquelle permet de prendre une photo d'un document et de la stocker immédiatement dans OneNote. Et il est possible de lancer des recherches textuelles dans des documents pris ainsi en photo, grâce à l'outil OCR intégré.

En revanche, l'édition gratuite de OneNote connaît une diminution du nombre de ses fonctions par rapport à la version payante et intégrée à Office. Impossible par exemple de garder un historique des versions ou de profiter d'un support avec SharePoint. Mais nul doute qu'avec cet élargissement au marché de Mac OS X et la mise à disposition d'une édition gratuite, Microsoft tente par tous les moyens de contrer ses rivaux que sont Google Keep et surtout EverNote, l'un des ténors dans le genre.

Télécharger OneNote gratuitement

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire