L'Open Source inspire confiance

Open soure progresseL’open source n’est plus que le parent pauvre du logiciel commercial. Une image qui lui colle pourtant à la peau pour beaucoup de consommateurs et professionnels, à qui l’on a inculqué que : plus c’est cher plus c’est bien, ce qu’a parfaitement compris Microsoft.

La transition viendrait-elle du fait que de plus en plus d’entreprises font payer des services appuyés sur des produits open source ? En tout cas, selon une étude commandée par la firme Barracuda Networks (vendeurs de solutions de sécurité pour entreprises), de plus en plus de professionnels de l’informatique feraient confiance à l’open source.

La confiance se monnaye encore

Ainsi, 53 % des responsables de la sécurité informatique utilisent des logiciels open source dans leur entreprise. C’est toutefois sans surprise qu’on apprend que pour 80 % des personnes interrogées la maîtrise des coûts reste l’argument premier en faveur de l’open source. Avoir accès au code, pouvoir l’examiner et éventuellement le modifier est également très important pour plus de la moitié d’entre eux.

L’étude montre néanmoins que pour les professionnels interrogés, logiciels open source et commerciaux ne sont pas sur un pied d’égalité. C’est en terme de services que les solutions payantes créent encore l’écart. La moitié des sondés affirment en outre que les logiciels commerciaux sont plus faciles d’accès et ont un gros avantage en terme de mises à jour automatiques.

L’analyse : la firme Barracuda Networks, qui a commandé l’étude, s’appuie sur des logiciels open source dans les solutions de sécurité qu’elle vend. Il est donc fondamental pour elle que cette confiance continue à s’accroître dans le milieu professionnel. Dean Drako, le PDG, a ainsi précisé qu’ils allaient poursuivre leurs efforts en terme de services et retour client, pour faire des produits open source, des solutions viables pour la sécurité des entreprises.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire