Orange sacré meilleur opérateur par l’Arcep, Free mis au ban

Tous les ans, l’Arcep publie une enquête portant sur la qualité de services des opérateurs. Cette dernière permet de mettre un peu d’ordre entre les différents opérateurs, qui se disputent tous le titre de « meilleur opérateur », de « meilleur réseau » ou de « meilleur service client ». Le gendarme des Télécoms les évalue tous les quatre sur 258 critères différents, à l’aide de quelque 90 000 mesures réalisées sur l’ensemble du territoire.

Ces mesures portent aussi bien sur la téléphonique que sur l’Internet mobile ou encore les SMS, et pour la première fois l’ensemble des trois réseaux est éprouvée, de la 2G à la 4G. C’est d’ailleurs l’occasion de mettre un terme à une rumeur qui veut que la qualité des réseaux 3G se détériore au profit de ceux 4G : l’Arcep a au contraire noté une augmentation d’environ 30 % des débits.

Les résultats de cette enquête font surtout apparaitre qu’Orange, le premier opérateur mobile en terme de nombre de clients, est également le meilleur d’un point de vue de la qualité de service : 213 indicateurs arrivent au-dessus de la moyenne et ses débits sont les plus importants du marché. En 3G, le débit médian en téléchargement s’établit à 9,3 Mbit/s. Les débits 4G ne sont, par contre, pas communiqués de manière individuelle selon les opérateurs, l’Arcep estimant la technologie encore trop récente. Le rapport se contente de constater une multiplication par trois des débits médians entre la 3G et la 4G

Bouygues second, Free dernier

La bonne surprise vient de Bouygues Telecom, qui arrive second du classement avec 75 indicateurs au vert. Sa récente actualité est particulièrement trouble, avec notamment une importante baisse d’effectifs et un remaniement interne. Cette étude tombe donc à pic pour l’opérateur, dont le PDG s’est récemment fendu d’un communiqué visant à rassurer ses clients sur l’avenir de sa société. Plus étonnant, SFR, récemment rachetée par Numéricable, affiche moitié moins d’indicateurs au-dessus de la moyenne, 38 seulement.

Mais le vilain petit canard du marché des Télécoms, c’est bien Free Mobile qui ne parvient à atteindre la moyenne que sur 2 indicateurs ! Ses débits en téléchargement sont les plus faibles du marché, la vitesse de réception des SMS également, au même titre que le taux de succès pour le visionnage d’une vidéo. Si la navigation web souffre également de la comparaison face à la concurrence, il faut noter qu’elle progresse très sensiblement par rapport à 2012. Le quatrième opérateur français a encore une belle marge de progression avant de se hisser au niveau de ses compétiteurs en matière de qualité de service.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire