Seulement 20 000 iPhone vendus en France en janvier

Lors de la présentation de ses résultats financiers il y a quelques jours, Orange a confié avoir vendu 90 000 iPhone depuis son lancement, fin novembre 2007.

Mais ce bon résultat au premier abord cache en fait un essoufflement des ventes du téléphone Apple manifeste.

90 000 – 70 000 = 20 000

Début janvier, le premier opérateur français se félicitait d’avoir écoulé 70 000 iPhone sur le seul mois de décembre dernier. Bien éloigné des 100 000 annoncés par France Télécom et nuancé par un objectif finalement révisé entre 50 000 et 100 000 iPhone.

Seulement, il suffit de faire une petite soustraction pour s’apercevoir d’une baisse drastique des ventes de 50 000 unités !

Pas seulement une baisse saisonnière

Bien entendu, la période des fêtes est propice à la vente de cadeaux high-tech, mais une telle différence s’explique certainement par d’autres raisons. Malgré son interface hors du commun, il faut bien avouer que l’iPhone pèche sur deux points essentiels : l’absence de 3G et de capteur GPS.

Deux manques qui ne sont pas choquants aux U.S.A., mais qui restent étonnants sur le marché européen, techniquement plus pointu qu’outre-Atlantique. Ce n’est malheureusement pas le prix élevé de l’appareil qui rattrapera les choses et encore moins la nouvelle version 16 Go vendue 100 euros plus cher.

Une diversification nécessaire

Ces chiffres de vente montrent une nouvelle fois qu’une extension de la gamme de l’iPhone est absolument nécessaire à Apple, alors que la marque vient de prendre la troisième place du marché mondial des smartphones.