LimeWire renaît dans une version pirate

Alors que LimeWire ne peut plus être distribué depuis le 26 octobre dernier suite à une décision de justice aux États-Unis, un groupe de développeurs indépendants aurait sorti une version pirate du logiciel. LimeWire Pirate Edition est donc un clone open source du logiciel de partage, utilisant également le réseau de partage Gnutella.

Renaissance dans l'ombre

Beaucoup de zones d’ombre résident toutefois autour de ce logiciel. Si les développeurs de cette version pirate font tout pour rester le plus anonymes possible, il est surprenant de constater qu’ils n’ont toujours pas révélé les sources du logiciel, pourtant publié sous licence GPL, et malgré la demande des utilisateurs. Il est actuellement disponible pour Windows et Linux, et les développeurs travaillent sur une version Mac.

Le site du véritable LimeWire, quant à lui, reste toujours inaccessible. Il y apparaît cependant une note concernant tout spécialement cette version pirate de LimeWire. « Nous demandons que toute personne utilisant le logiciel LimeWire dans le but d’envoyer ou télécharger du contenu sous copyright de quelque manière que ce soit de cesser », explique le site, sans pour autant déconseiller totalement l’utilisation de cette version pirate du logiciel...

Télécharger LimeWire Pirate Edition

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
9 commentaires
    Votre commentaire
  • Anonyme
    Citation:
    « Nous demandons que toute personne utilisant le logiciel LimeWire dans le but d’envoyer ou télécharger du contenu sous copyright de quelque manière que ce soit de cesser », explique le site, sans pour autant déconseiller totalement l’utilisation de cette version pirate du logiciel...


    Pfff n'importe quoi ils faisaient quoi eux jusqu'à maintenant ?
    -1
  • kelsett
    @maxou71500, t'es un boulet ou quoi? xD
    -2
  • Anonyme
    @kelsett : Non, mais toi oui !

    LimeWire demande de ne pas utiliser la version pirate car ils souhaitent ouvrir leur service de téléchargement légal et comme ils ne sont déjà pas très copains avec les ayants droits, il ne souhaitent tomber plus bas (même si c'est un peu tard).
    -1