DMC CM-10 : Panasonic lance un nouveau compact sous Android

Après une première version sortie en novembre 2014, Panasonic retente le coup du combiné smartphone/appareil photo avec une nouvelle version, prévue dans un premier temps uniquement pour le Japon.

>>> Consultez notre guide d'achat des meilleurs compacts experts

Baptisé Panasonic DMC-CM10, cet appareil est en fait un appareil photo équipé d’Android 5.0, mais sans la fonctionnalité téléphone, contrairement au DMC-CM1. Il s’agit donc d’un appareil photo ultra-connecté, à la manière du Samsung Galaxy NX sorti en juin 2013. L’appareil photo de Panasonic se veut cependant bien plus compact avec une épaisseur de 21 mm, objectif compris, et un poids de 204 grammes.

Concernant les caractéristiques, le CM10 est équipé d’un large capteur d’un pouce affichant une définition de 20,1 millions de pixels. Du côté de l’optique, l’appareil dispose d’un objectif 10,2 mm, équivalent 28 mm avec une ouverture de f/2,8. L’appareil photo peut prendre des clichés jusqu’à une sensibilité de 12 800 ISO avec une vitesse d’obturation allant jusqu’au 1/16000e de seconde et jusqu’à 10 images par seconde en mode rafale. Enfin, le mode vidéo du Panasonic DMC-CM10 permet de capturer des séquences 4K à 30 images par seconde.

Si l’appareil est doté d’Android 5.0, c’est avant tout pour les applications de partage de photo. Contrairement à son prédécesseur, le CM10 ne peut en effet pas être utilisé pour passer des appels téléphoniques. Cependant, il est tout de même équipé d’un écran Full HD de 4,7 pouces, mais également de 2 Go de mémoire, d’un processeur Snapdragon 801 et de 16 Go de stockage interne. Compatible 4G, l’appareil peut être utilisé pour partager automatiquement ses clichés sur les réseaux sociaux comme Twitter, Instagram ou Facebook, mais également pour stocker les images directement sur des services de partage de photo comme Flickr ou Google Photos, ou pour les modifier avec des applications de retouche photo.

Le Panasonic DMC-CM10 sera dans un premier temps disponible uniquement sur le marché japonais au tarif de 100 000 yens, soit 782 euros. Il y sera disponible à compter du 25 février prochain. Aucune commercialisation n’est pour l’instant prévue pour le marché français.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire